Vous êtes ici ---> accueil Accueil > Club > Mot du président

Le mot du président

Président du club



Après plusieurs saisons avec d'excellents résultats au niveau de l'ensemble des équipes, 2013-2014 est, sportivement, un cru mitigé. Ce n'est qu'une demie-surprise, et nous savions que cette saison risquait d'être délicate. En effet, avec la nouvelle réforme du championnat rentrant en vigueur, comme pour l'ensemble des clubs, c'était un peu l'inconnu au niveau des compositions adverses dans de nombreuses divisions régionales et départementales, avec de grandes disparités au niveau des classements. De plus, ce passage de 6 à 4 joueurs par équipe, déclenche beaucoup plus de surprises dans les résultats suite à la décision de laisser une totale liberté dans la composition des équipes, mais aussi en raison de l'importance comptable des deux doubles dans cette nouvelle formule, qui comprend 14 rencontres, au lieu de vingt auparavant. J'observe également, qu'avec 4 joueurs, un esprit d'équipe irréprochable est encore plus essentiel dans les résultats, et demande une plus grande homogénéité des équipes en terme de classement, compliquant encore plus notre tâche pour composer les équipes lors d'absences de joueurs. Rappelons, que suite à cette nouvelle réforme, nous avons engagé 3 équipes supplémentaires, soit 11 en 1ère phase, puis 12 en seconde.

Dans l'ensemble, la 1ère phase donnait lieu à de bons résultats. En Nationale 3, en remportant les 2 rencontres nécessaires au maintien, l'équpe 1 se classe à une belle 6ème place, tout comme l'équipe 2 en Pre Nationale de Zone, obtenant ainsi toutes 2 leur maintien, qui, pourtant, était loin d'être aisé au vue du niveau des adversaires. Hormis l'équipe 8, qui descend en Elite Départementale, l'ensemble des autres formations obtiennent leur maintien. L'équipe 9 de capitaine Roger réalise avec ses jeunes camarades un sans- faute en Dép.1, et montent donc en Elite Départementale, tout comme l'équipe jeune qui accède à la Dép.2.

Comme prévisible, la seconde phase n'était pas du même tonneau que le cru de la 1ère . Dans les bonnes surprises, les équipes 1 et 2 haussaient encore leur niveau et réalisaient encore l'exploit de se maintenir toutes les deux en Nationale 3 et Pré Nationale de Zone. La Dép.2, composée de Dom et de 3 jeunes se classait 1ère, et évoluera donc dans la division supérieure à la rentrée. Malheureusement, 3 équipes n'obtenaient pas leur maintien. L'équipe 3, se classe 7ème en Rég.1, avec notamment sur les 6 défaites concédées, 5 sur le score de 8-6, et les 2 doubles de perdus à 4 reprises…comme quoi ceux-ci sont d'une importance capitale. Les 2 autres formations descendants, sont l’équipe 4 en Rég.3 et la 9 en Elite Départementale. Le bilan 2013-2014 est donc contrasté, avec d'un côté, la satisfaction du maintien de la Nationale 3 et de la PNZ, de la montée de la Dép.2, mais de l'autre, la déception des descentes des équipes 3, 4 et 9. Lors des différentes compétitions individuelles, dans l'ensemble, les résultats sont bons. À signaler plus particulièrement, le titre de champion des Vosges Toutes Catégories remporté à domicile par LUCAS, la 1ère place de Thibaut au finales par classement départementales dans la catégorie reine et les 2 succès de Gael en minimes au challenge jeune. Sinon, de nombreux podiums sont venus agrémenter ces titres lors du championnat des Vosges ou du critérium fédéral. En coupe des Vosges, pour la 3ème fois consécutive, nous perdons en finale face à la Pro B féminine d'ETIVAL.

Pour la 1ère fois depuis de nombreuses années, notre nombre de licenciés diminue, passant de 127 à 108. La principale explication est liée à un recrutement beaucoup moins important chez les jeunes lors de l'édition 2013 de la fête du sport, en comparaison à sa version 2012, qui avait vu un nombre de jeunes conséquent venir garnir nos rangs, mais qui n'avait pas été forcément assidus aux entrainements et n'ont pas reconduit leur licence. C'est toujours regrettable de perdre des licenciés, mais je préfere la qualité à la quantité et avoir moins de jeunes joueurs, mais qui fréquentent assidumment les entrainements de Laurent, ce qui a été le cas cette année. Les mercredis et jeudis, nous avons une douzaine de jeunes très motivés et présents, mais également une dizaine d'adultes, qui suivent les séances de Laurent le jeudi.

Comme les années précédentes, nous pêchons toujours dans le recrutement des 5-10ans et espérons que les interventions hebdommadaires de Laurent dans le cadre du Temps d’Activités Péri-scolaire à Vittel et Bulgnéville, permettront de combler en partie cette carence et de faire découvrir notre sport à de nombreux enfants. Dans le cadre de la pérennisation financière de l'emploi de Laurent, cette réforme peut être une bonne opportunité, car c'est une nouvelle source de recettes et nous permet de compenser la baisse de 1h30 des prestations qu'il effectue à Mirecourt. Je rappelle que 2015 sera la dernière année où le CNDS et le Conseil Régional subventionnent une partie de son salaire. Pour sa 3ème année d'existance, l’antenne de Bulgnéville n'a pas pris l'ampleur espérée et n'avait que 4 jeunes en moyenne. Avec la nouvelle réforme scolaire qui complique le planning des entrainements, nous avons dû modifier l'emploi du temps de Laurent, nous contraignant ainsi à arrêter, pour cette année, l'antenne de Bulgnéville.

Passons à l'évenementiel. En 2013-2014, pour la seconde année, nous avons participé à la buvette de la fête du sport avec d'autres associations, organisé le 2ème tour du critérium fédéral départemental, le 4ème tour du critérium fédéral régional et le championnat des Vosges. Malheureusement, faute de disponibilité du CPO, nous n'avons pu organiser en collaboration avec la Ligue le championnat de France vétérans, engendrant ainsi un manque à gagner conséquent pour notre club, mais aussi des retombées non négligeables pour la Ville.
En partenariat avec les Héritières de Demain, nous avons organisé le 27 novembre la 3ème édition de SMASH LE SIDA. Une nouvelle fois, la journée de prévention a été un succès avec environ 500 participants. Je tiens à remercier l'ensemble des bénévoles, souvent les mêmes, qui donnent de leur temps à notre club. Sans eux, toutes ces manifestations n'auraient pu avoir lieu, et donc générer ces bénéfices essentiels au développement de notre association.

Passons au fâcheux feuilleton : les travaux du CPO. Mr MILLOT, ancien maire, avait promis, via un courrier, de nous trouver une nouvelle salle pour au plus tard juin 2014, mais, suite au retard pris dans l'engagement des travaux du CPO, nous allons repartir pour une saison dans la salle St Joseph, et les équipes 1 et 2 joueront de nouveau au gymnase Dacoury. Enfin, au 1er trimestre de cette année, l'ancienne municipalité vote les travaux, qui comprennent notamment, le remplacement du taraflex par du parquet, afin d'y accueillir principalement le tennis de table. Pour répondre aux contraintes phoniques de notre sport et cohabiter avec les activités pratiquées sur la partie athlétisme, il était prévu de construire un mur entre le taraflex et le tartan et de fermer au niveau des gradins via des vitres. Ces travaux devaient enfin nous permettre de pratiquer notre sport dans de bonnes conditions et faciliter l'organisation des compétitions, l'ensemble du matériel étant sur place. La taille du taraflex est un avantage, mais également un inconvénient. D'un côté, cela nous permet d'accueillir 16 tables en version compétition et d’'voluer dans de bonnes conditions, mais cette grande cathédrale, sonnera bien creux lors des rencontres de championnat en comparaison à notre salle actuelle. Finalement, encore un rebondissement dans ce feuilleton. En juin, la nouvelle municipalité revient sur la décison de séparer, via un mur, le tartan et le taraflex, afin de conserver une grande halle froide et non modulable, mais aussi de réaliser une économie, qui ne représente qu'environ 10% des travaux. Malheureusement, au vue des contraintes de notre sport, il nous sera impossible d'évoluer sur le taraflex tout en cohabitant avec une activité générant du bruit sur le tartan, surtout lors des rencontres de championnat. Cela signifierait par exemple, que du samedi 13h au dimanche 18h, il ne pourra y avoir aucune autre activité que le tennis de table. Je demande solennellement à M. le Maire et à son conseil municipal, de revenir sur leur décision de séparer le tartan et le taraflex que par un simple bout de tissu ou alors de trouver une autre solution de repli pour notre club. Dans une époque, où tous les nouveaux complexes sportifs similaires au CPO, construisent des murs modulables pour donner de la polyvalence, il est regrettable que VITTEL ne profite pas de l'opportunité pour se mettre à la page, et séparer la grande halle avec un mur coulissant comme à Thionville par exemple. De plus, un mur aurait permis de grandes économies en terme de chauffage. Ce nouvel épisode va encore malheureusement me prendre beaucoup d'énergie et d'influx nerveux que j'aurais préferer mobiliser pour le développement du club, mais une nouvelle fois, la municipalité en a décidé autrement…après tout, le feuilleton ne dure que depuis 2009, c'est peu comparé à « Plus Belle la Vie » ou au « Feux de l’amour », surtout depuis que Vittel est une terre d’accueil pour les acteurs de feuilleton et série…

Je remercie nos partenaires publics : le Conseil Régional, la ville de Vittel, Jeunesse et Sports et le Conseil Général, pour l'attribution de leur subvention et de leur confiance en notre association.

Bonne saison 2014-2015, et je tiens à rappeler qu'avant tout, c'est notre club que vous représentez à la table, soyez donc digne dans votre comportement, et ce, quelles qu'en soient les circonstances. Je rappelle également qu'il serait bien d'avoir un peu plus de civisme par rapport à la propreté de la salle en termes de tri des déchets, du rangement des tables et des séparations à l'issue des entrainements ou des matchs.



Stéphane CACHET